L’ASSOCIATION

Comment est née « Enfances 232 » ?

En novembre 1998 8 amis décident de créer, à Vitry le François (Marne) une association destinée à lutter contre l’exploitation économique des enfants, en fondant leur action sur les différents textes internationaux concernant ce fléau, notamment la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, et les Conventions de l’Organisation Internationale du Travail. Cette association prend le nom d’ « Enfances 232 », en référence aux articles 2 et 32 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant de novembre 1989.

Enfances 232 participe activement à des campagnes nationales d’action en faveur du commerce équitable, et mène également tout au long de 1999 et du premier semestre 2000, en concertation avec le Bureau International du Travail de Genève, des actions en faveur de la ratification par tous les Etats de la Convention 182 de l’Organisation Internationale du Travail, sur « les pires formes d’exploitation économique des enfants et les mesures à prendre en vue de leur élimination immédiate ».

association enfances 2/32 France Colombie

 

Pourquoi et comment la Colombie?

Tout en poursuivant ces actions, en juillet 2000, les membres d’Enfances 232 donnent une nouvelle dimension à leur engagement.

En effet à l’occasion d’un voyage en suisse en décembre 1999 le Président d’Enfances 232 participe au vernissage d’une exposition d’un peintre colombien, Jesus Calle, Chucho. Ils échangent sur sa peinture, mais aussi sur la Colombie et la situation dramatique que connaît ce pays depuis des décennies…

La réalité quotidienne de la Colombie depuis près de soixante ans est celle d’un pays déchiré par la violence d’un conflit interne, opposant guérillas d’extrême gauche, milices d’extrême droite, armée régulière, armées privées et banditisme de droit commun. Près de 10 millions de colombiens sont affectés directement dans leur quotidien par cette violence, essentiellement dans les campagnes qui représentent

Ce conflit a entraîné au fil des ans le déplacement de près de 4 millions de personnes véritables exilés dans leur propre pays.Dans les situations de conflit interne, les premières victimes sont les populations civiles et tout particulièrement les enfants, et la situation des enfants est un des aspects les plus dramatiques de la situation politique, économique et sociale de la Colombie. Ces enfants sont les premiers exposés et les premières victimes de la violence et d’une manière générale de l’exploitation économique sous toutes ses formes.

Mais, revenons à décembre 1999…..Lors de ce vernissage, Jesus Calle précise également qu’autour de lui, un groupe d’amis dans sa ville de résidence Pereira, désirent se mobiliser pour défendre les droits de l’enfant et en premier lieu celui de vivre une vie normale d’enfant et de suivre une scolarité…….

Association Enfances 2/32 France Colombie

 

Voyant donc là une occasion unique de concrétiser dans la réalité d’un pays leur action en faveur de « l’enfance exploitée », tout en valorisant l’aspect international de leur engagement, les membres d’Enfances 232 décident de soutenir leurs amis de Pereira, regroupés autour de Jesus Calle et d’investir dans ce projet leur volonté militante.

Après un échange d’informations et de réflexions sur les possibilités d’actions communes, au cours du deuxième semestre 2000, ils échafaudent un projet de parrainage des enfants des rues de Pereira, avec l’objectif de les intégrer progressivement dans une scolarité normale, grâce à un suivi sanitaire et social régulier au sein d’une famille d’accueil. L’objectif visé étant de permettre à ces enfants de devenir ces citoyens responsables dont la Colombie a besoin pour sortir progressivement de la situation de violence politique, économique et sociale qu’elle connaît depuis trop longtemps.

L’action d’Enfances 232 franchit un nouveau cap avec la création en février 2002 à Pereira de la « Fondation Enfances 232 France-Colombie ». Cette Fondation se donne pour objectif, outre le parrainage d’enfants en situation de risque social majeur, leur intégration dans des programmes de développement éducatif, leur suivi sanitaire et psychologique, mais aussi la promotion et l’enseignement des Droits de l’Homme.

En 2003, la Fondation procède au parrainage des dix premiers filleuls. 2003 est marquée par la création en France d’un réseau de parrainage solidaire.

En 2004, l’action de la Fondation se développe en accueillant de nouveaux enfants et se déploie dans les environs de Pereira en faveur d’une petite école rurale, située sur le territoire de la commune de Dosquebradas, dans le quartier dit “ Las Hortensias ”. Elle aide par des dotations de matériel cet établissement déshérité et assure un suivi sanitaire et des apports nutritionnels à la cinquantaine d’enfants scolarisés.

Association Enfances 2/32 France Colombie

 

En 2004 également, à la suite de l’opération « Un toit pour la Fondation », en France l’association aide ses amis colombiens de la Fondation à louer un local d’accueil et d’activités pour les enfants.

Depuis 2005 la Fondation approfondit chaque année à l’aide d’une équipe de bénévoles l’aspect pédagogique de son action et développe avec des intervenants professionnels ses activités.

En France, depuis 2006, l’action de solidarité internationale d’Enfances 232 bénéficie du soutien national de la Ligue de l’Enseignement et de Solidarité Laïque

En mai 2011, la Fondation accueille plus de 130 enfants qui se trouvent en situation de risque social majeur et dont les liens d’affection et de solidarité avec le milieu social ou la structure familiale subsistante doivent être (re)créés.

Grâce notamment au parrainage moral et au soutien financier de l’ensemble de ses partenaires, grâce à celui de nombreuses collectivités locales et associations, l’association Enfances 232 et la Fondation « Enfances 232 France Colombie », veulent encore centrer davantage leur travail sur le suivi global des enfants et adolescents en privilégiant les actions éducatives, tout en favorisant le maintien et l’amélioration des liens avec le milieu familial.

Fin 2010, en France, l’association Enfances 232 a créé en France des antennes locales à Lyon (69), à Sens (89) à Troyes (10) et début 2011 à Belfort (90) afin de développer d’une part l’information concernant la Fondation et d’autre part, développer l’aide financière qu’elle lui apporte, puisque l’association assure 95% du coût de fonctionnement de la Fondation.